10% de cavistes en plus en 10 ans !

On comptait en 2015  plus de 5600 boutiques de cavistes en France. Cet engouement pour la profession s’accompagne d’une évolution de l’image du caviste : le numérique et la multiplication des services tels que les séances de dégustation ou encore le vin servi au verre attirent une clientèle plus jeune.
Bien que les différents réseaux occupent une part importante notamment sur Paris, les indépendants représentent 80% du paysage.

Contrairement à certaines idées reçues, les ventes sur Internet ne représentent que 10% en valeur. Le e-commerce profitent à d’autres acteurs et notamment les producteurs.

Le caviste doit trouver de nouveaux canaux et services pour se différencier des mastodontes de la distribution traditionnelle et des pure players.

Oenojet s’inscrit pleinement dans cette tendance en mettant le cadeau vin au cœur de son développement. Les clients qui offrent du vin en utilisant la plateforme d’Oenojet ne sont pas tous des amateurs de vin. Certains l’utilisent car c’est aujourd’hui  un moyen unique d’offrir un cadeau à l’autre bout de la France de manière PREMIUM et en étant sûr de faire plaisir. Ceux-ci ne seraient certainement jamais entrés chez un caviste et c’est en ça aussi qu’Oenojet apporte une réelle plus-value à ses cavistes partenaires.

Le métier de caviste a encore de très beaux jours devant lui. La tendance du retour au source et aux produits du terroirs joue en leur faveur. Le caviste restera toujours le maillon le plus important de la chaîne et rien ne pourra le remplacer.

Source : Les échos

bg8.jpg

 

 

Publicités

Présentation : la cave InterCaves au Mans (72)

La cave InterCaves du Mans nous a rejoint il y a peu. C’est avec grand plaisir de que nous accueillons Bruno DECOUVELAERE au sein d’Oenojet.

Vous trouverez chez Bruno plus de 300 références : environ 250 vins, 120 whiskies, une vingtaine de rhums et une trentaine de spiritueux. Autant dire que vous aurez l’embarras du choix pour vous faire plaisir ou pour faire plaisir. La clientèle de la cave recherche avant tout un conseil pour un cadeau ou pour elle même. L’éternel conseil d’accord met/vin fait bien entendu partie d’une des raisons pour laquelle les clients se rendent chez Bruno, surtout en cette fin d’année.

Bruno nous indique d’ailleurs que la vente de magnum est propice à cette période de fêtes.

La fourchette de prix se situe entre 5,90 et 35 euros hors grands crus. Cela nous prouve une fois de plus que non, les cavistes ne sont pas plus chers qu’ailleurs !

Une fois par mois environ une séance dégustation vous est proposée. Vous pourrez y retrouver entre autres des vins de petits producteurs et à petits prix.

N’oubliez pas de demander votre carte de fidélité qui vous permettra de bénéficier des avantages habituels.

Pour finir,  quel vin nous proposeriez vous en ce mois de décembre à boire avec une bonne poêlée de cèpes cuits au beurre, avec des échalotes et du persil ? Un Côtes du Rhône Cairanne du Château de la Gardine.

IMGP0167

Les cavistes : principale source d’information sur le vin (Extrait du baromètre SoWine/SSI 2014 : )

Les cavistes restent la source privilégiée des consommateurs lorsqu’il s’agit de choisir un vin et cela se comprend aisément. Voici un court extrait de l’étude menée par SoWine/SSI :

Internet apparaît au troisième rang des sources d’information sur le vin, mentionné par 26% des consommateurs qui s’apprêtent à acheter du vin. Ne le devancent que les cavistes (53%) et l’entourage (51%). Le Web gagne donc deux rangs par rapport à 2013, lorsqu’il n’était une source d’information que pour 14% des acheteurs de vin.

Cette progression marquée se retrouve pour tous les profils. Jusqu’aux connaisseurs, qui sont désormais 48% à consulter Internet avant d’acheter du vin, contre 28% l’an dernier. Quant aux néophytes, ils sont deux fois plus nombreux à se tourner vers le Web : 18% au lieu de 9% en 2013.

La puissante grande distribution reste tout de même la principale vendeuse de vin. Les cavistes suivent cependant en seconde position :

Les achats de vin sont en majorité réalisés en grande distribution. Selon les acheteurs de vin interrogés dans le cadre du baromètre SoWine/SSI 2014, 79% achètent souvent leur vin en grande et moyenne surface. Suivent les cavistes (45%), les producteurs (30%) et les salons (11%). Internet arrive encore dernier, mais 9% des acheteurs de vin déclarent tout de même y réaliser souvent leurs emplettes.

Pour finir, les cavistes tirent aussi leur épingle du jeu en proposant leur références sur Internet puisque leurs ventes progressent au même titre que les sites spécialisés.


Source : Dossier JDN de Flore Fauconnier, baromètre SoWine/SSI 2014

Retrouver le dossier complet ICI.

Présentation : la cave Les Vins Plaisirs à La Grande Motte (34)

Nous vous présentons cette semaine la cave Les Vins Plaisirs, ayant rejoint Oenojet au mois de septembre 2014.

Philippe et Nadine vous accueillent dans leur cave de 9h30 à 12h45 et de 15h à 19h30 du mardi au samedi et de 10h à 13h le dimanche. Vous trouverez la cave ouverte 7/7 jours en juillet et août.

C’est parmi les 500 références présentes que Philippe vous guidera et vous prodiguera ses conseils avisés afin que vous puissiez faire le meilleur choix. La fourchette de prix oscille entre 4 et 30 euros. Notons que Philippe étoffera sa gamme avec de grands crus en période de fêtes.

Lors des séances de dégustation, vous pourrez découvrir ou redécouvrir des vins issus essentiellement de la production de vignerons indépendants. Et pour récompenser votre fidélité, vous pourrez user et abuser de leur carte de fidélité.

A notre question : Quel vin nous proposeriez vous en ce mois de novembre à boire avec une bonne poêlée de cèpes cuits au beurre, avec des échalotes et du persil ? Philippe nous propose un Domaine de la Costesse Prémices Rouge IGP OC 2013 à 8.40€.

Présentation : la cave Vins et Plaisirs à Niort (79)

Nous vous présentons cette semaine la cave Vins et Plaisirs, ayant rejoint Oenojet au mois de septembre 2014.

Pauline, employée de la cave a répondu à nos questions :

La cave existe depuis 10 ans. Son équipe de 6 personnes prend soin de plus de 2000 références dont 80% sont issues de petits producteurs. (ndlr : bravo !). Les clients s’y rendent avant tout pour les précieux conseils prodigués et notamment pour bénéficier de leur expertise en vieux millésimes. Les prix s’échelonnent de 3,20 à plus de 1000 euros, autant dire que vous y trouverez à coup sûr votre bonheur. D’autant plus que la cave propose également un bel assortiment de spiritueux.

D’autre part, pas moins de 10 groupes de dégustation de tous niveaux confondus viennent parfaire leur apprentissage de la dégustation au sein de la cave.
En outre, le gérant explique qu’il ne souhaite pas proposer de carte de fidélité car il préfère fixer les prix les plus justes dès le départ.

Pour finir, la dernière question était :
Quel vin nous proposeriez-vous en ce mois de novembre à boire avec une bonne poêlée de cèpes cuits au beurre, avec des échalotes et du persil ?

Pour le mois de Novembre, en accord avec une belle poêlée de cèpes, nous vous proposons le Château Langlais en Puisseguin St Emilion 2000 (certifié Bio). Des arômes et des tanins adoucis par le temps qui s’épanouiront à merveille avec les notes de sous-bois…

Encore merci à Pauline. Nous leur souhaitons une bonne continuation et espérons que cet article vous donnera envie d’aller découvrir leurs trésors et aller à leur rencontre.

CAVE VINS ET PLAISIRS
Espace Mendès France
10 r Jean François Cail.
79000 NIORT
05 49 06 06 36

photo-equipe
La sympathique équipe de Vins et Plaisirs.
Photo Vins et Plaisirs

L’union fait la force, Oenojet fait l’union

On brade à toutes les sauces ! Foire aux vins, ventes aux enchères, déstockages massifs, ventes privées, … Tous les prétextes sont bons pour tenter de grignoter toujours plus de parts de marché. Les consommateurs diront que cette guerre des prix leur est profitable, et que tout le monde devrait s’aligner sur des prix bas. Les plus gros sites de e-commerce du vin s’en donnent à cœur joie, à grand coup de campagnes marketing ultra-ciblées, sur internet, les réseaux sociaux et par SMS. Comment lutter contre une telle « agressivité » commerciale alimentée à grands coups de millions d’euros, venant gonflés toujours un peu plus les revenus de Google et Facebook ?

Si personne ne bouge, ces sites prendront peu à peu la place des relais de proximité que représentent nos chers cavistes tel Amazon est en train d’avaler tout crus nos libraires. Mais que faire ? Comment contrer ces géants ?

Cette situation mérite dans un premier temps une réflexion mutuelle entre les cavistes et les producteurs afin de revoir certaines politiques tarifaires quelque peu inégales qui défavorisent le travail des cavistes. Pas facile mais nécessaire.

L’union des cavistes est primordiale. Pour faire valoir leur travail, leur savoir faire et leur compétences. Pour communiquer tous d’une seule et même voix auprès du grand public. A l’heure où une information fait le tour de la terre en quelques secondes, on ne peut plus lutter seul dans son coin en s’appuyant seulement sur le bouche à oreille. Aujourd’hui la bouche est le clavier l’oreille est l’écran. Twitter et Facebook véhiculent votre offre promotionnelle à des centaines d’internautes en moins de temps que vous mettrez pour la présenter à un seul de vos clients.

C’est pour ces raisons qu’Oenojet axe son développement sur la force de son réseau et sur sa présence sur la toile. Communiquer, parler des cavistes, les interviewer, les mettre en avant, expliquer comment, pourquoi, …Diffuser leurs offres, annoncer leurs événements, les conseiller, apporter de réelles solutions pour leur permettre d’émerger sur le net aux côtés de leurs concurrents les pures players.

Bien plus qu’un simple réseau de distributeurs de vin, Oenojet se veut être le porte parole, le canal de communication et le représentant de tous les membres de son réseau.

www.oenojet.com

Pourquoi acheter son vin chez le caviste ?

1. Le vin est une histoire de goût, une histoire d’homme. Un caviste est un professionnel passionné qui vous présente ses choix, ses coups de cœur. Il vous décrit précisément l’élixir, vous guide selon vos besoins, votre envie et votre humeur du moment. En nouant une relation avec lui, il pourra vous surprendre, vous faire sortir des sentiers battus vous amenez là où jamais vous ne vous seriez aventurer tout seul.

2. Chez le caviste on peut essayer avant d’acheter. Les séances de dégustation vous permettent de confirmer ou infirmer vos choix, d’apprendre, d’évoluer et de faire évoluer votre manière d’acheter.

3. Le caviste connaît l’histoire et la géographie de ses produits. Il vous parlera du terroir, des cépages, des méthodes de vinification du domaine, de la famille qui produit la bouteille que vous avez entre les mains. Le vin est un produit noble qui se consomme avec respect et que l’on apprécie encore plus lorsqu’on en connait les secrets.

4. Le caviste est un des seuls à vous proposer des magnums. Que ce soit pour une soirée avec de nombreux convives ou pour assurer une meilleure conservation du vin, le magnum est idéal.

5. Le caviste n’est pas nécessairement plus cher qu’ailleurs. Nombreux sont ceux qui proposent une sélection à prix réduits. En outre, les rapports qualité prix sont nettement meilleurs qu’ailleurs.

Vive le vin, vive les cavistes et vive la joie !